Maintenir une production qui ait un rapport avec la consomation

francois bayrou 200

Il n’y a pas des suicides qu’à France Télécom, il y en a aussi beaucoup dans l’agriculture. Ceci exige qu’on remette fondamentalement en cause la politique suivie. D’abord, en retrouvant les fondamentaux qui ont permis la politique agricole commune. Le but politique n’est pas seulement d’avoir des productions aux meilleurs prix, c’est aussi de sauvegarder des agriculteurs et des exploitation en nombre suffisant. C’est-à-dire, qu’on maintienne une production qui ait un rapport avec la consommation, de manière à ce que les prix ne s’effondrent pas et que la profession, les familles, puissent vivre d’un revenu moyen. Ce ne sont pas des revenus de riches qu’ils ont. Ce sont des revenus vraiment très moyens et, actuellement, souvent négatifs. C’est-à-dire, qu’ils perdent de l’argent tous les mois.

D’autre part, il faut enfin mettre en place des organisations de producteurs. Qu’ils puissent se défendre eux-mêmes face aux grandes surfaces, face à leurs clients industriels, pour défendre leurs droits. Tous les producteurs laitiers vivent avec un modèle en tête : le modèle canadien. C’est un modèle dans lequel les produits laitiers sont vendus moins chers qu’en France et où le lait est payé aux éleveurs deux fois plus chers. Il n’y a qu’une solution possible pour atteindre cet objectif l’organisation de la production.

 

http://www.bayrou.fr/article/agriculture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>